VIVRE A
SAINT-MARTIN-DE-BIENFAITE - LA CRESSONNIÈRE

Un village en Normandie


COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE L'ORBIQUET

CERNAY, CERQUEUX, LA CHAPELLE-YVON, FAMILLY, LA FOLLETIERE ABENON, FRIARDEL, MEULLES, ORBEC, PRÉAUX SAINT SÉBASTIEN, SAINT CYR DU RONCERAY, SAINT DENIS DE MAILLOC,SAINT JULIEN DE MAILLOC, SAINT MARTIN DE BIENFAITE LA CRESSONNIÈRE, SAINT PIERRE DE MAILLOC, TORDOUET, LA VESPIÈRE

 

 
ANNEXE 1 : La redevance incitatrice. Les communes concernées sont : Cernay, La Vespière, Orbec, Saint-Martin-de-Bienfaite;

 

REUNION PUBLIQUE
MARDI 13 OCTOBRE 2010 19H SALLE DES FETES DE SAINT-MARTIN-DE-BIENFAITE LA-CRESSONNIERE
MISE EN PLACE DE LA REDEVANCE INCITATIVE

La Communauté de Commune du Pays de l’Orbiquet a décidé de faire évoluer le système de collecte des ordures ménagères et d’instaurer la redevance incitative : chaque usager paiera en fonction du volume des déchets ménagers qu’il jettera.

A la tribune : Mme Geneviève Wassner, Présidente de la CdC, maire de Cernay ; Mr Christian de Menneval, maire de Bienfaite ; M Laurent Chiesa, Directeur du Sicdom ; Mr Guillaume Leveque, directeur de la CdC ; Mme Charlotte Clayer, chargée de mission auprès de la CdC.

75 personnes dans la salle.
Les invitations n’ont pas été distribuées dans les écarts (St Maur, Cressonnière etc.) par la société chargée de cette tâche, reconnaît et s'en excuse Mr Leveque.

Mme Wassner expose les raisons du choix de la redevance incitative et son objectif principal : réduire de 300Kg/an/habitant à 200Kg.

Mme Clayer aidée d’une projection sur écran, explique le nouveau système.
Choix du contrôle au volume, sacs de 30L, conteneurs semi-enterrés de 5m2, clé électronique, 1 conteneur par 120 habitants.
Plus de ramassage au porte à porte.
Les habitants pourront déposer leur sac au moment qu'il leur conviendra, 24h/24 et 7 jours sur 7, dans un conteneur qu'ils ouvriront avec une clé personnelle.
5 conteneurs seront implantés à Bienfaite : 1 salle des fêtes, 1 croix Floquet, 2 à l’école, 1 à la Cressonnière. (Choix d’emplacements non définitif).
Début décembre, les conteneurs seront disponibles à titre d'essais, le démarrage réel facturé est fixé au premier janvier 2011.

Mme Clayer ne peut aller au bout de son exposé.
Elle est interrompue par les vives réactions du public.

Les objections fusent.
- les personnes qui non pas de voiture, ou à mobilité réduite, comment vont-elles faire.
- et les personnes âgées habitant loin des conteneurs, dans les hameaux éloignés du bourg.
- ce système va coûter plus cher, surtout aux familles nombreuses.
- les familles avec enfants vont aussi payer plus. Doit-on arrêter de faire des enfants.
- et les assistantes maternelles qui gardent plusieurs enfants en bas age ?
- les habitants n’ont pas été consultés sur ce changement.
- 30L c’est trop petit.
- plus d’enlèvement à domicile : le service rendu se dégrade.
- vous mettez les ripeurs au chômage.
- on va devoir faire des voyages en voiture juste pour déposer sa poubelle.
- vos conteneurs c’est pas joli, ça va pas embellir la commune.
- c’est OBLIGATOIRE et non pas INCITATIF qu’il faut dire.
- jusqu’à aujourd’hui les bennes ramassaient tout, on n’était pas obligé de trier.

Cette dernière remarque fait réagir Mme Wassner, qui appelle à la courtoisie des propos tenus.

- Elle défend le tri sélectif qui est une affaire de citoyenneté pour laisser une planète propre à nos enfants.
- C’est le Conseil d’Administration de la CdC, composé des représentants élus des communes qui à fait ce choix.
- Le système actuel de facturation est injuste, basé sur la valeur locative du logement. Une personne seule qui trie peut payer plus qu’une personne qui ne trie pas. Dans le nouveau système chacun paiera selon sa production de déchets.
- L’assurance a été donnée par la société de ramassage SNN que les ouvriers ripeurs recevront une formation professionnelle permis poids lourd.
- Elle reconnaît que quelques ménages vont payer plus avec cette redevance incitative.
- La clé ouvrira tous les conteneurs sur les quatre communes : Orbec, la Vespière, Cernay, Bienfaite.
- On peut déposer son sac en profitant d’un voyage en voiture pour effectuer ses courses.
- Vous trouvez normal de payer 30€ par mois pour un téléphone portable, alors 90€ par an pour les ordures ménagères ce n’est pas cher.

Mr de Menneval : Une difficulté reste à résoudre pour les utilisateurs de la salle des fêtes. Il va préciser les conditions de location de la salle, mais il n’y a pas là d’obstacle insurmontable.
Pour les personnes dans l’incapacité de se déplacer, l’intervention exceptionnelle de l’employé communal pourra être envisagée.
Il espère que les solidarités entre voisins, qui existent déjà, continuerons de fonctionner.

La clef perdue sera désactivée. S’adresser rue de Geôle à Orbec.

On pourra changer de forfait en s’adressant au bureau de la CdC, rue de Geôle.

Mr Chiesa rappelle l’intérêt du tri sélectif, des déchetteries. Une plaquette clarifiant les objets à trier sera publiée par le Sicdom à la fin de l’année.
Il préconise l’extension du compostage, la CdC peut fournir des composteurs.

La réunion se termine dans la confusion et le brouhaha vers 20H30.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

Lire la présentation de la redevance incitative sur le site de la CdC.

- - - - - - - - - - - - - - - - -
La redevance incitative vue par la presse locale.


Copie d'écran du 13 septembre 2010

Redevance Incitative : le sujet qui fâche les habitants - Orbec
mardi 12 octobre 2010

La polémique !
Grenelle de l'environnement oblige, Orbec revoit sa gestion des déchets. En janvier, la commune doit se doter d'un système nouveau : le principe de la Redevance incitative (RI). Qui s'apparente au système du pollueur-payeur. Et qui n'est pas du goût de tout le monde.

Une fois n'est pas coutume, les gens se sont déplacés en masse pour assister aux réunions publiques d'information concernant la mise en place de la Redevance incitative (RI) en janvier prochain. L'atmosphère était très électrique à Orbec.

Wassner a d'emblée annoncé la couleur :
« On sait très bien que c'est un sujet qui fâche. Le Grenelle de l'environnement incite les gens à diminuer leur production de déchets.
- Premièrement, il y a la loi
- deuxièmement, plus ça va et plus on génère de déchets, il faut agir ;
- troisièmement, le prix des collectes dépend du tonnage, donc plus on produit, plus on paie.
Il n'existe pas de système parfait mais celui-là est beaucoup plus juste : c'est le système du pollueur-payeur.
»

Charlotte Clayer, chargée de mission auprès de la CDC tente d'expliquer le système.
« Le ramassage en porte à porte n'existera plus. Des containers équipés de trappes seront installés dans les différents quartiers d'Orbec et de La Vespière.
Chaque foyer disposera d'une clé qui lui permettra d'accéder aux containers 24 heures sur 24 et devra choisir parmi les différents forfaits proposés, en fonction du nombre de sacs de 30 l déposés dans les containers.
Chaque tarif comprend une part fixe : abonnement plus un certain nombre de sacs et une part variable. Au-delà du seuil, plus on dépose, plus on paie
».

Le public à Orbec
Photo Ouest-France

L'assemblée hostile n'a pas tardé à se manifester.
Difficile de s'entendre. Les questions et réflexions fusent dans tous les coins, mais personne n'écoute.
Certains habitants estiment ne pas avoir le temps de se retourner, que c'est précipité. « La démocratie n'existe pas, vous avez décidé, c'est un projet lamentable ! »

Étienne Cool tente de convaincre en affirmant que « les trois-quarts des habitants vont voir leur facture diminuer ».

Comment vont faire les personnes âgées ? Et les dépôts sauvages, le vandalisme ?
Les contrevenants seront verbalisés (45 €).
Que vont devenir les employés affectés au ramassage ? Ils seront affectés ailleurs.
Et si le container est plein ? Les containers sont équipés de détecteurs.
Les coûts ne vont-ils pas augmenter au fil du temps ?
Il est rappelé que la finalité de la Redevance incitative est de diminuer ses émissions de déchets.

 


L'Eveil de Lisieux du mercredi 13 octobre 2010.