VIVRE A
SAINT-MARTIN-DE-BIENFAITE - LA CRESSONNIERE

Un village en Normandie

Bienfaite, présentation

BIENFAITE EN 1900 PHOTOS

Camembert Lanquetot

Le patois

Liens

La politique

Histoire

Les gens d'ici


Page d'accueil

 



38 - Les ponts de la commune de Bienfaite 3/3

Focalisation sur la zone industrielle du Fossard

Pour les besoins de leurs activités, les hommes n'hésitent pas à soumettre la nature à leurs exigences. Ici c'est l'eau qui est apprivoisée. Au XVIIIe siècle il existait onze moulins sur la commune Bienfaite-La Cressonnière et encore sept en 1911.


Déplacement du lit du ruisseau de la Cressonnière.
Carte IGN de 1976.


En 1978, sitôt après la construction de nouveaux locaux, Lanquetot-Bridel envisagea un nouvel agrandissement. Pour cela il fit l'acquisition de 30.000m2 de terrain contigu à ces locaux.
Problème : le ruisseau de la Cressonnière (flèche rouge) qui longeait le nouveau bâtiment (en forme de L sur la carte).
Qu'importe, le gênant ruisseau fut déporté, il lui fut creusé un nouveau lit 50m plus au nord.
La carte ci-dessous montre bien le nouveau tracé du ruisseau et les deux coudes qui l'éloignent du bâtiment.
Travaux inutiles car ce projet d'agrandissement ne fut finalement jamais réalisé.
A l'inverse, le canal de dérivation marqué d'une flèche verte sur la carte 2016, n'apparaît pas sur la carte 1976. Or, il semble bien que ce canal existait bien. Cf. photo 1960 ci-dessous.

Carte IGN 2016 risques "zones inondables".
.
En bleu gras, (mis en évidence par IGN), la rivière l'Orbiquet, avec ses biefs d'alimentation des anciens moulins, et le ruisseau de la Cressonnière à gauche.
L'amont est en bas, l'aval en haut.

Aucun pont ne figure sur cette carte.
Repérée d'un point rouge, la Laiterie Lanquetot occupe en 1960 la fausse "île" qui rassemble les principaux ateliers et entrepôts. Pour accéder à ces installations, il existait, et existe encore, des ponts d'accès qui franchissent la rivière.

Ces accès ont évolués au cours du temps.

 

 

 

La photo ci-dessous a été prise en 1960.

Le ruisseau de la Cressonnière (repéré par la flèche bleue) est encore dans sont lit naturel. Il n'a pas encore été déplacé.
Dans le coin bas droite, la départementale Orbec-Lisieux. Orbec est en bas, la direction Lisieux à droite.

En haut à gauche, repéré par une flèche verte, sur la route qui mène au centre bourg, le pont provisoire Bailey. Vers la bas, à droite, repéré par une flèche verte, le pont du carrefour sur l'Orbiquet. Ces ponts sont présentés sur la page précédente Ponts 2/3. Ces deux ponts sur la voie publique ne sont pas des accès directs à la laiterie.

Les trois flèches rouges indiquent les trois ponts, visibles sur cette photo, qui permettaient en 1960, eux, l'accès à l'îlot central.
Sur ces trois ponts, un a été supprimé C, un autre a été remplacé par des buses B. Seul subsiste tel quel le pont A, photo ci-dessous.



Photo prise en janvier 2018
En examinant de très près la carte IGN d'en haut (point rouge), on peut distinguer que des bâtiments d'exploitation existent entre la rivière et la route départementale Orbec-Lisieux.
Notamment la beurrerie, le 63-affinage et la maison en briques d'Émilie Lanquetot visible sur la droite de cette photo.
Ce pont permettait un passage entre la maison de la patronne et les bâtiments principaux de la laiterie.

A vrai dire, Émilie Lanquetot n'a peut être pas connu le pont actuel qui supporte le passage de véhicules à roues.
En 1915 il n'existait qu'une frêle passerelle piétonne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous, la mise sous buses (Flèche rouge B) du lit principal de l'Orbiquet sur une longueur de 30m.
En 1977, des nouveaux locaux modernes furent construits sur le terrain de l'autre coté de la rivière . (Marqué Us sur la carte IGN 2016). Cette nouvelle unité de pruduction fut déclarée opérationnelle en 1978.

Cependant, le mise sous conduits enterrés de l'Orbiquet ne fut réalisée que "plusieurs années après 1978". Des indices me laissent penser vers 1990.
Ceci pour permettre aux camions et semi-remorques de 40t de manœuvrer à l'aise.
Vue amont des deux canalisations d'entrée de l'eau. En arrière plan, on distingue ces locaux occupés aujourd'hui par la société SNO, casserie d'oeufs.
En bas de la photo, départ du canal de dérivation (flèche verte carte IGN 2016). Bras mort actuellement. Pourrait éventuellement servir en cas d'embâcle ou de débordement, si les deux buses ne pouvaient absorber en totalité un flux de crue.


Ci-dessous. Le vieux pont oublié.
Pont à deux arches, juste en aval des buses ci-dessus. Maconné en brique, la pile centrale est en plein milieu de la rivière.
Ce pont doit dater de la fin 19ème, début 20 ème siècle. Il est aussi élégant que probablement fragilisé par le temps. Inutilisé par sécurité, il ne résisterait probablement pas au passage de véhicules lourds que l'on distingue en arrière plan.




Photo satellite Google.
Plus en aval un dernier petit pont au dessus du canal de dérivation, permet d'accéder à la zone centrale.
Ce pont reliait la moulin du Fossard, visible dans le coin supérieur gauche, à la porcherie de Bienfaite. En effet, le moulin préparait la nourriture pour les porcs. (Voir la page Le moulin Lanquetot du Fossard.
Aujourd'hui le moulin a été transformé en restaurant. La passerelle est attachée au terrain de cet établissement.


Le même pont vu de l'amont. On distingue à peine le moulin du Fossard sur la droite.



Entrée de l'usine Sogal. Photos janvier 2018. Pont sur le canal de dérivation alimentant le moulin de cette ancienne filature.
Cette entrée sur la départementale RD519 servait à accéder aux bureaux (bâtiment blanc à un étage).
Une autre entrée desservait les ateliers.
Le bief est entièrement recouvert après le pont.




Ponts précédents 2/3

Retour à Bienfaite en PHOTOS