VIVRE A
SAINT-MARTIN-DE-BIENFAITE LA CRESSONNIERE

Un village en Normandie




Jeune poilu. Dessin in http://dessins1418.free.fr.

Bienfaite, présentation

Bienfaite en 1900 Photos

Camembert Lanquetot

Le patois

Liens

La politique

HISTOIRE

Les gens d'ici


Page d'accueil

 

Dernière mise à jour le :
Jeudi 10 Octobre 2002
22h30

 



7. BIENFAITE DE 1914 à 1938

7.1. Le 1er Août 1914 les Bienfaitois apprennent avec stupéfaction la mobilisation générale. Ils ne croyaient pas à la guerre, encore moins à une guerre si longue.
Les combats ont des conséquences démographiques désastreuses pour la Normandie : les hommes jeunes en âge d'avoir des enfants sont au front.
Le port de Rouen devient une base importante par où arrivent soldats et fournitures d'Angleterre, du Canada et des Etats-Unis en 1917. Les réfugiés Belges s'implantent durablement en Normandie d'où le grand nombre de noms de familles d'origine belge dans le Pays d'Auge.

7.2. La présence de nombreux soldats à nourrir qui ouvre des marchés supplémentaires, la hausse des prix alimentaires, favorisent une partie de l'économie agricole locale, en particulier pour les producteurs de viande et de lait.
La crise de 1929 va accélérer le déclin de l'industrie textile déjà en régression.

7.3. L'originalité de la culture normande tend hélas à disparaître au XXème siècle. Les élites locales quittent la province pour gagner la capitale.
La Normandie continue cependant à produire de grands artistes : Dufy, Braque, Fernand Léger, Louis Beuve, André Maurois, Jean de La Varende....

7.4. A Bienfaite.
En dépit de la guerre, Bienfaite va connaître une période de prospérité. L'expansion de la laiterie Lanquetot dynamise l'économie locale. La campagne Bienfaitoise, si typiquement augeronne, est un jardin soigneusement peigné. Les herbagers sont prospères et cela se voit : habitat, bouverie, haies, mares, pommiers sont entretenus, "rien ne dépasse".

Bienfaite De 1914 à 1938