VIVRE A

SAINT-MARTIN-DE-BIENFAITE - LA CRESSONNIÈRE

Un village en Normandie

Bienfaite, présentation

Bienfaite en 1900 Photos

Camembert Lanquetot

Le patois

Liens

La politique

Histoire

LES GENS D'ICI


Page d'accueil

 

Dernière mise à jour le :
mardi 17 janvier 2012
20h30

 

Histoire industrielle de la famille LANQUETOT

Le patrimoine immobilier industriel


Pour la laiterie de Bienfaite voir les pages Photos 1900.

Orbiquet (Commune d'Orbec).


vue depuis la route Orbec-Lisieux. Collection Hugues Lamorinière
vue depuis la rivière l'Orbiquet. collection JC Janvier

Même photo que ci-dessus à gauche en format plus grand.

En règle générale, une fromagerie affectée à la production de camemberts comprenait : atelier de fabrication plus beurrerie et laiterie, pièces d' affinage, porcherie industrielle, chaufferie, logements pour le personnel, fournil, serre, buanderie, lingerie, cave, écurie, remise, garage, machine à vapeur et générateur, des bureaux, un réfectoire et des magasins divers.

Le moulin à blé d'Orbiquet était en activité en 1815. Il est augmenté d'une seconde roue en 1836. Entre 1874 et 1882 il est converti par l'ingénieur Pierre Fournier en fromagerie louée à Hyacinthe Godefroy, agrandie vers 1892 et 1893. De nouveaux bâtiments sont signalés vers 1905, (chaudières), 1908, cave à fromage, 1912, 1916, 1918. (Base Mérimée Ministère de la culture)
La photo ci-dessus date d'entre 1895 et 1905.
Acquise par Charles Lanquetot en 1919, elle est modernisée par Maurice Lanquetot en 1932. Elle comprenait alors : pont bascule, écurie, porcherie industrielle, pressoir, hangar, magasin, réfectoire et cuisine.
Elle cesse de fonctionner en 1970. Aujourd'hui le site a été transformé en habitation.

Ci-dessous, papier à en-tête de la laiterie d'Orbiquet. Ça en jette, non ?

Haut de page

La Madeleine à Orbec.

Filature de laine construite vers 1843 par Pierre Leprêtre sur le site de deux moulins, l'un à blé, l'autre à foulon. Les bâtiments sont incendiés vers 1887 et reconstruits vers 1905 par Hyacinthe Godefroy pour en faire une fromagerie affectée à la production de camemberts.
L'usine est acquise par Pierre Lanquetot en 1956. La chaîne de production est modernisée en 1982 avec passage d'une production de 30.000 à 80.000 camemberts/jour, au lait cru moulés à la louche.
L'usine est acquise par le groupe Besnier en 1980. (Base Mérimée Ministère de la culture)
Aujourd'hui, modernisée, propriété du groupe Lactalis, l'usine à l'enseigne Pierre Lanquetot, emploie 120 personnes. Y sont fabriqués principalement les camemberts commercialisés sous la marque Lanquetot.
Haut de page

FRIARDEL.


Ancienne laiterie du Merle, puis Didier Petyt.
Acquise par Pierre Lanquetot en 1952.
Selon des personnes qui y ont travaillé, Friardel était la meilleur cave d'affinage des laiteries Lanquetot.
Cela s'explique par la proximité de la rivière Orbiquet. Les caves longeaient cette rivière. Il suffisait d'ouvrir ou fermer plus ou moins les volets d'aération qui donnaient sur la rivière, toute l'année à température égale, pour réguler une température et une hygrométrie φ constante dans la cave, quelques soient les aléas climatiques extérieurs.

Haut de page

LES VEYS ISIGNY-sur-MER.


La route est devenue la RN13.
LA CHAPELLE-YVON.


La Foulonnerie vers 1907.
Ne pas confondre avec l'usine de la SILPA, route de Tordouet à La Chapelle-Yvon.
SAINT-LOUP de FRIBOIS.


La fromagerie dans les années 1920.

Haut de page

VERNE-SUR-SEICHE.



La laiterie des Bouillants à Verne-sur-Seiche.
A la reprise par Roger Lanquetot, les habitants de Verne-sur-Seiche pensèrent que c'était la fin de Bridel.
Au final, c'est l'inverse qui se produisit !
Le bâtiment du premier plan reconverti en centre culturel fait aujourd’hui partie du patrimoine de Rennes Métropole. A ce jour, cet espace offre de magnifiques volumes aménagés pour accueillir des manifestations dédiées à l’art numérique, au multimédia et à la citoyenneté.