VIVRE A
SAINT-MARTIN-DE-BIENFAITE - LA CRESSONNIERE

Un village en Normandie

Bienfaite, présentation

Bienfaite en 1900 Photos

CAMEMBERT LANQUETOT

Le patois

Liens

La politique

Histoire

Les gens d'ici


Page d'accueil

 

 


Histoire industrielle de la famille LANQUETOT (suite)

ROGER LANQUETOT

Roger est le seul des Lanquetot qui accédera aux études supérieures. Il est diplômé Ingénieur agricole de l'École Nationale d'Agriculture de Rennes, juste avant de partir au service militaire en 1927. Il suivra le peloton et intégrera l'École d'Officier de Saint-Maixent l'Ecole. Il en résultera un sentiment de méfiance de la part de sa famille, et même de son père, envers cet "intellectuel".
Roger sera nommé Lieutenant de Louveterie pour le Pays d'Auge. Son fils Hugues prendra sa succession à ce poste.


photo : collection personnelle H.Lanquetot
Roger LANQUETOT en 1965 au salon de Bruxelles.

Cette photo témoigne d'un aspect de la personnalité de Roger : la recherche de l'innovation qui l'intéresserait plus que la gestion, selon son frère qui le lui reproche. Il s'agit ici d'une boîte pour camembert à fond en paille et bord en plastique. Cette boîte reçut l'Oscar 1965 de l'emballage.

Le panneau de présentation vante les qualités isotherme et hygrométrique de cet emballage.
Etait-ce une bonne idée d'associer un produit alimentaire traditionnel de qualité au plastique? On ne le saura jamais car cette nouveauté n'aura pas de suite commerciale. Elle se heurtera à l'hostilité des fabricants de boîtes en bois. Aujourd'hui la boîte en bois du camembert souligne le côté "naturel" du fromage AOC. Les camemberts pasteurisés bas de gammes sont présentés en boîte carton.
La recherche sur ce produit fut onéreuse. Il n'y a pas eu de retour sur investissement.

Curieusement, mais est-ce un hasard, la présentation sur fond de paille naturelle a été reprise par Besnier dans les années 2.000 pour son produit "Brin de paille" fabriqué à Orbec.

 Bon cavalier, la chasse à courre était une des passions de Roger Lanquetot. Ici vers 1951, en forêt de Beaumont-le-Roger, il était bouton dans l'équipage du Duc de Magenta.

 

 

 

Lire aussi en pages Histoire 1939 - 1945 Roger Lanquetot, mobilisé comme Lieutenant fut fait prisonnier et interné en Moravie. (Lire la page Les Normands de l'OFLAG XVII-A.

 

Pour donner un exemple de la différence de politique commerciale entre Pierre et Roger Lanquetot :
Dans les denières années avant la cession à Bridel, l'usine d'Orbec ne fabriquait plus de camemberts, fabriqués à Orbiquet, délaissés au profit des fromages "type Hollande" (Edam, Gouda, Mimolette).

La rupture de 1966

En 1966, les deux frères Pierre et Roger se brouillent. La société est divisée en deux nouvelles sociétés :
La Société Pierre Lanquetot, siège social à Orbec.
La Société Roger Lanquetot, siège social à Saint-Martin-de-Bienfaite.

Cette séparation est l'aboutissement d'un désaccord plus ancien qui est allé crescendo avec le temps.

Aline, la veuve de Maurice, surveillait de très près les affaires financières de l'entreprise familiale. Son avis était écouté et respecté par ses fils.

En 1946 Aline et Pierre se rendent au Canada pour constater ce qu'était devenu leurs investissements dans la compagnie de West Shefford. (voir la page Implantation au Canada)
La décision est prise de mettra fin aux activités Canadienne de la famille Lanquetot en Amérique. La cessation sera effective au mois de juillet 1950.
Roger, qui n'a pas participé au voyage au Canada, s'est senti, à tort ou à raison, écarté des décisions.
C'est la première fêlure dans l'unité de la famille.

Vous avez pu lire sur la page précédente

- Emilie achète pour Charles...
- Maurice reçoit d'Emilie ...
- Pierre= achète...
- Roger achète...

Les différents membre de la famille Lanquetot sont individuellement propriétaires des différentes usines.
La société anonyme "Etablissement Maurice Lanquetot et Fils" loue les locaux à leur propriétaire respectif.

Cette façon de faire ressemble fort à la tradition rurale : le fermier est propriétaire du corps de ferme et des terres. L'exploitation c'est autre chose.

Les divergences entre les frères sur le développement de l'entreprise vont s'aggraver.
- Lait cru ou pasteurisé ?
- Investir dans la production de beurre ou pas ?

Dès les années 1950 les choix d'achats d'entreprises laitières par chacun des deux frères révèlent leur différence de critères d'appréciations et d'objectifs.
Jusqu'à la rupture officielle de 1966.

Dans les années qui suivront, les deux frères développeront effectivement des stratégies commerciales discordantes.
Pour le vérifier il suffit de regarder attentivement les étiquettes des deux productions (voir les pages : Etiquettes Lanquetot)


Retour à la page Histoire des Lanquetot