Maurice Lanquetot et son épouse Aline
VIVRE A
SAINT-MARTIN-DE-BIENFAITE - LA CRESSONNIÈRE

Un village en Normandie

Bienfaite, présentation

Bienfaite en 1900 Photos

CAMEMBERT LANQUETOT

Le patois

Liens

La politique

Histoire

Les gens d'ici


Page d'accueil

 

Dernière mise à jour le :
mercredi 29 avril 2009
22h20

 



Histoire industrielle de la famille LANQUETOT.


1/ Généalogie simplifiée.

Apparaissent ici seulement les membres de la famille ayant joué un rôle dans l'histoire industrielle des Lanquetot.
Au XVIII ème siècle, dans la région d'Isigny, un Thomas Lanquetot était marchand de beurre, et en 1870 on trouve à Isigny un L.Lanquetot, marchand de beurre, grains et farines.


  / Charles     / Jacques 1929-
Louis Lanquetot 1839-1903
épouse
Emilie Mofras 1849-1934
    / Roger 1904-1969    
  \ Maurice 1880-1944
épouse en 1903
Marie-Jeanne Aline Aubry
1882-1970
    \ Hugues 1944-2015
      \ Pierre 1907-1975
épouse
Gilberte Vallée 1910-1995
   
          \ Monique 1934 - 2009
épouse
Henry Lebouc


2/ Création, achat et répartition des usines.

  • EMILIE est employée aux fromageries Charles Gervais à Paris. Avant 1885.

  • EMILIE occupe le poste de maîtresse de laiterie au Tremblay, Ets appartenant à Léonce Abaye. Avant 1895.

  • EMILIE devient Directrice de St-Martin-de-Bienfaite. 1895

  • EMILIE fonde la première société Lanquetot. 1900

  • EMILIE succédant à Hyacinthe Godefroy, loue l'usine de l’Orbiquet. (Propriétaire Edouard Fournier).1904

  • EMILIE devient propriétaire de Bienfaite après le décès de Léonce Abaye. 1913

  • MAURICE ET CHARLES participent à la création du Syndicat des Fabricants du Véritable Camembert de Normandie 20/03/1909.

  • MAURICE en devient le secrétaire-trésorier, puis le président en 1930.

  • EMILIE achète pour CHARLES l'Orbiquet. 1919

  • EMILIE et MAURICE créent La ferme de la Blanche à Isigny. 1924 (Peut être dès 1910).

  • MAURICE reçoit d'EMILIE Saint-Martin-de-Bienfaite.

  • MAURICE achète la ferme de Saint-Maur à Bienfaite. 1929



  • MAURICE rachète à CHARLES l’Orbiquet. 1932

  • MAURICE commence une implantation au Canada. 1937

  • MAURICE décède le 5 juin 1944.

  • ROGER achète la laiterie de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine). 1954
    En confie la direction à son fils JACQUES secondé par son gendre M Gautier.

  • PIERRE achète à Didier PETYT Friardel (ancienne école de laiterie). 1952

  • PIERRE achète aux Ets Hyacinthe GODEFROY la laiterie de La Madeleine d’Orbec. 1956

  • ROGER et PIERRE achètent la Sté des Intérêts Laitier du Pays d’Auge (SILPA) à La-Chapelle-Yvon. 1957

  • ROGER et PIERRE, plus d’autres laiteries, fondent la coopérative SOLAIPA à Vimoutiers.

  • En 1966, les deux frères se brouillent. La société est divisée en deux nouvelles sociétés. La répartition suivante est effectuée :

    à ROGER St-Martin-de-Bienfaite, Orbiquet, La-Chapelle-Yvon, Vern/Seiche, Solaipa.

    à PIERRE Isigny, Friardel, La Madeleine d'Orbec, Solaipa

  • GILBERTE veuve de PIERRE devient PDG de la Sté Pierre Lanquetot, secondée par son gendre Henry LEBOUC. 1975

  • ROGER s'associe avec la famille Lepeudry dans la fromagerie de Tourgéville qui fabrique des Pont-l'Evêque sous la marque Ferme de la Buissonnaye. 1968

  • JACQUES après le décès de son père ROGER, prend la direction de Bienfaite, Orbiquet et La-Chapelle-Yvon. 1969

  • PIERRE prend une participation (majoritaire ?) dans la fromagerie de Saint-Loup-de-Fribois en 1973, participation revendue en 1986 à Saffrey.


3/ Les raisons sociales de l'usine de Bienfaite et autres établissements.

Les dépôts de marques cités ci-dessous interfèrent avec les dates officielles des changements sociaux.

  • 18/01/1897 Dépôt de marque effectué par Mme Lanquetot (née Emilie Moffras) fabricant à Bienfaite.

  • 15/10/1900 Société en nom collectif "Mme Lanquetot et Charles Lanquetot", société en commandite à l'égard de MM Léonce Abaye et Hubert Fournier. Cette SNC avait pour objet "l'exploitation d'un établissement de laiterie, beurrerie, fromagerie et autres produits dérivés du lait."

  • 1903 Dépôt de marque effectué le 26 novembre par "Sté E Lanquetot et fils et Cie"

  • 1905 Le fils cadet Maurice rejoint la société qui change de raison sociale pour devenir "Veuve Lanquetot et Fils et Compagnie".

  • 1913 Après le décès de M Abaye, Bienfaite devient la seule propriété de la famille Lanquetot sous la direction de Maurice et avec la raison sociale "Société Veuve Lanquetot et Fils".

  • Après 1932 sous la direction de Maurice, "Établissement Maurice Lanquetot et fils", société anonyme.

  • [attesté en 1959]. "Établissement Maurice Lanquetot" S.A. siège social Les Veys (Manche) près Isigny-sur-Mer (Calvados).

  • 1966 Après la répartition entre les frères :

    • Pierre, "Société Pierre Lanquetot" siège à Orbec,

    • Roger, "Société Roger Lanquetot et Fils" siège à St-Martin-de-Bienfaite.

  • 1968 Participation (50/50) dans la Sté Rigaud-Lanquetot et Cie à Tourgéville.

  • 1970 Les Ets. Bridel prennent une participation dans la Sté Roger Lanquetot.

  • 1988 Devenue filiale à part entière de BRIDEL SA la raison sociale devient "Lanquetot-Deschamps".

4/ Quelques documents.

Voir Les photos des six usines Lanquetot.

Voir Le patrimoine immobilier personnel des Lanquetot.

Lire Les archives courrier années 1898 et 1904

Lire Le prix du lait, son évolution dans le temps

Une activité moins connue : l'élevage de porcs.

En 1898, un projet d' installation d'éclairage électrique.

En 1998. La fermeture de Bienfaite dans la presse locale : Ouest-France




5/ La fin de l'aventure industrielle Lanquetot.

Bridel prend une participation dans l'usine de Bienfaite en 1970.

Fermeture d’Orbiquet en 1970.

Fermeture de Friardel en 1980.

Besnier achète La Madeleine d'Orbec en 1980.

Fermeture de l'Orbiquet en 1982.

Fermeture de La-Chapelle-Yvon dans les années 1970 et destruction des bâtiments en 1982.

Bridel achète Bienfaite en 1988 y compris les participations.

Mme Gilberte Lanquetot vend la Sté Pierre Lanquetot, que dirigeait alors M Lebouc, à Bridel en 1988.

Besnier absorbe Bridel en 1990.

Fermeture de Tourgéville en 1991.

Fermeture de Bienfaite en 1998.

Vingt après la fermeture : Ce qui reste des bâtiments de Bienfaite.


Les fromageries modernes d'Orbec et des Veys à Isigny-sur-Mer, propriétés du groupe Lactalis (Besnier), sont les seules rescapées de l'aventure Lanquetot.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

La création de la laiterie Lanquetot à Saint-Martin-de-Bienfaite, a marqué le siècle en assurant l’emploi d’un grand nombre de travailleurs locaux, mais également des départements voisins et même d'ailleurs : Espagnols, Polonais ..., voir des techniciens venus de l'étranger.
Elle a aussi assuré la subsistance de nombreuses familles, en achetant le lait et la crème produits dans les petites exploitations, souvent tenues par les épouses des ouvriers, et en procurant des emplois saisonniers à bon nombre de jeunes.

Un siècle après sa conception par Emilie Lanquetot, le camembert qui porte son nom est toujours aussi réputé. La production Roger Lanquetot a donnée l'exemple de la qualité en obtenant en 1952 1955 1956 une médaille d'or et a été déclarée hors concours en 1957. Les productions de Bienfaite "Roi Normand" et "Constellation" ont assis la réputation des camemberts Lanquetot.


La production Pierre Lanquetot (à gauche en 1960) a été récompensée par six médailles d’or, cinq d’argent, et deux de bronze, au concours général agricole de Paris entre 1966 et 1981.
En 1976, Pierre Lanquetot est l'un des rares fromagers à résister à la mode du camembert pasteurisé qu'il abandonnera pour revenir à la fabrication traditionnelle. Fabrication traditionnelle " au lait cru, moulé à la louche, et spécialement affiné ".
Cette production est proposée avec succès aux grandes chaînes de distribution.
Pierre Lanquetot sera aussi le précurseur de la pyrogravure sur les boîtes de camemberts avec le camembert de la Ferme d'Antignac.

Pierre Lanquetot a été le fournisseur officiel des 10ème Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble, en 1968.


Voir aussi dans les pages "Histoire" le rôle de la famille Lanquetot à Bienfaite.
Maurice Lanquetot sera Maire de Saint-martin-de-Bienfaite de 1913 jusqu'à sa démission en 1942.


Retour à Camembert Lanquetot